Eric Jean - Metteur en scène

Eric Jean - Metteur en scène
©Pierre Manning

Eric Jean a fait sa marque en développant une méthode de création personnelle qu’il nomme « écriture vivante », dont les exemples les plus probants sont Hippocampe et Chambre(s). Il a reçu le Prix de la critique en 2003 et a été mis en nomination, parmi cinq finalistes, pour le Prix Siminovitch du meilleur metteur en scène canadien en 2004.

Parmi les autres mises en scène marquantes de sa carrière, figurent Une livre de chair, collectif d'auteurs (1999), Camélias (2000) et Marianne Vague (2000), de Pascal Brullemans, Une si belle chose, de Jonathan Harvey (2001), Blue Bayou, la maison de l'étalon, de Reynald Robinson (2002), Cornemuse, de Larry Tremblay (2004), Les Mains, coécrite avec Olivier Kemeid (2004), ou Mika, l'enfant pleureur (2005) pièce pour jeune public de Pascal Chevarie. Plus récemment, il nous a proposé S’embrasent (2009), de Luc Tartar, qui, après plus de 200 représentations, silionne encore l’Europe, En découdre (2011), Emovere (2012), Survivre (2013) ainsi que son adaptation du texte de Vickie Gendreau, Testament (2014).

C’est en 2004, après avoir passé trois ans à agir comme pédagogue à titre d’adjoint à la direction artistique de la section francophone de l’École nationale de théâtre du Canada, qu’il obtient le poste de directeur général et artistique du Théâtre de Quat’Sous, succédant ainsi aux Paul Buissonneau, Louise Latraverse, Louison Danis, Pierre Bernard et Wajdi Mouawad. Depuis, il a su insuffler à cet espace de création mythique sa volonté, toujours renouvelée, de bouleverser les codes de la pratique théâtrale, tout en poursuivant de main de maître la tradition d’ouverture et de découvertes si chère à cette institution cinquantenaire.