Jour de courage

60 minutes

« Là où on brûle des livres, on finit par brûler des hommes. »

Dans le cadre d’un exposé d’histoire, le jeune Livio, héros du roman Jour de courage de Brigitte Giraud, choisit de s’emparer de la figure de Magnus Hirschfeld, médecin et sexologue ayant fondé 100 ans plus tôt le premier Institut d’étude et de recherche en sexologie dans l’Allemagne de l’entre-deux-guerres. De la décriminalisation de l’homosexualité à la théorie du Troisième Sexe, ce coming out de Livio développe habilement les travaux de Magnus Hirschfeld et de son avant-gardiste Institut dont la bibliothèque de recherche fut pillée et brûlée lors du premier autodafé nazis au printemps de 1933. Dans le huis clos de la salle de classe de Mme Martel et devant son amie Camille alors frappée de mutisme, cet exposé théâtral, transgressif et intimement motivé, nous rappelle l'importance vitale d’être entendu et de se sentir, quelque part, chez soi. L’histoire de cet adolescent en est une d’affranchissement, de grand vertige, de saut dans le vide et de réinvention de soi.

Jour de courage est une adaptation du roman de Brigitte Giraud s’adressant au public de 14 ans et plus. Cette forme originale, adaptée aux consignes de distanciation sociale, a été développée pour offrir aux adolescents québécois un accès à la culture en période de pandémie tout en respectant les contraintes actuelles.

Crédits

Texte Brigitte Giraud
Idéation et adaptation Sébastien Harrisson
Mise en scène Eric Jean
Assistance à la mise en scène + Régie Josianne Dulong-Savignac
Direction de production + Régie Sandy Caron
Espace + Lumières Cédric Delorme-Bouchard
Assisté de Claire Seyller
Costumes Eric Jean
Environnement sonore Philippe Côté-Leduc

Plus de ressources sur notre espace sécurisé

Espace PRO