Dans ma maison de papier, j'ai des poèmes sur le feu

Tout public dès 7 ansDurée : 45 minutes
Dans ma maison de papier, j'ai des poèmes sur le feu
© yanick macdonald

« Tous les enfants sont à l’intérieur d’une vieille personne, mais ils ne le savent pas encore. »

Une petite fille nous fait visiter sa maison imaginaire; quand la lumière s’éteint et se rallume, voilà qu’elle est devenue une vieille dame dans une maison qui lui semble soudainement bien petite.

C’est alors qu’un promeneur mystérieux se présente à la porte de la maison et annonce à la vieille dame qu’elle va mourir. Comment est-ce possible? Hier encore, elle était une enfant. À preuve, ces chaussures qu’elle a toujours aux pieds.

Mourir, d’accord, mais pas avant d’avoir rendu ses souliers à la petite …

Crédits

Un texte de Philippe Dorin
Mis en scène par Eric Jean
Assistance à la mise en scène Chloé Ekker
Scénographie et costumes Geneviève Lizotte
Coiffures et maquillages Sylvie Rolland Provost
Musique Laurier Rajotte
Environnement sonore Olivier Gaudet-Savard
Éclairages Martin Sirois
Direction technique Louis Héon
Direction de production Caroline Ferland

En coproduction avec le Festival Les Coups de Théâtre et la Salle Jean-Marc-Dion de Sept-Îles

La pièce est publiée aux éditions L’école des loisirs – théâtre.

Vidéo

Dans la presse

Raymond Bertin, JEU revue de théâtre - 19 novembre 2014

Quand la mort frappe à la porte

Avec une solide équipe d’interprètes et de concepteurs de talent, l’approche sensible et rigoureuse du metteur en scène a permis la création d’une œuvre forte et profonde, où la magie des images, symboliques, poétiques, distille les sensations, les réflexions, fait naître l’émotion à travers des jeux de scène réglés et variés.

Lire l'article
Jean Siag, La Presse - 15 novembre 2014

13e festival Les Coups de théâtre: l'heure des Coups

« Une vraie pièce de théâtre existe non pas quand elle est montée la première fois, mais quand elle est montée la deuxième fois. C'est-à-dire à partir du moment où elle peut se prêter à une autre interprétation. Prenez l'histoire de Dom Juan. Tout le monde la connaît; ce qui nous intéresse, c'est comment elle sera montée cette fois-là. » (Philippe Dorin)

Lire l'article
Michel Bélair, Le Devoir - 20 novembre 2014

De bien grandes questions

C’est ainsi que Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu, de Philippe Dorin, une des premières phrases du texte énonce qu’il y a déjà une vieille dame qui va mourir dans le corps de toutes les jeunes filles du monde. Ce n’est pas la seule surprise qui vous attend dans ce texte remarquable mis en scène avec autant d’intelligence que d’invention par Éric Jean. C’est un spectacle qui s’adresse aux enfants dès sept ans et qui devrait retenir votre attention lorsqu’il passera près de chez vous.

Lire l'article
Louise Saint-Pierre, L'Oeil Régional - 15 novembre 2017

Une vie

Ce serait peut-être là une occasion en or pour les grands-parents et leurs petits-enfants de s'offrir une sortie théâtrale qui pourrait ensuite engendrer entre eux des échanges précieux.

Plus de ressources sur notre espace sécurisé

Espace PRO