Les 2 Mondes

La compagnie

Les 2 Mondes, compagnie phare du théâtre québécois, fêtera en 2023 ses 50 ans d'existence. Depuis sa création, en 1973, elle se dédie à la recherche et à la création contemporaine. De 2013 à 2022, le dramaturge Sébastien Harrisson en devient le directeur artistique et place le texte au premier plan de la création, tout en proposant une programmation par cycle de deux œuvres, l’une s’adressant au jeune public, l’autre au grand public. Dans un processus de création axé sur la recherche et l’expérimentation, les créateurs de tous horizons se rencontrent aux abords de ces deux mondes pour créer des univers hautement poétiques et humanistes.

Metteur en scène associé à la compagnie depuis 2019, le metteur en scène Eric Jean est nommé Codirecteur général et Directeur artistique par intérim en juin 2022.

Compagnie de tournée qui a visité les quatre coins de la planète, Les 2 Mondes a été à plusieurs reprises la première compagnie québécoise à traverser certaines frontières. Au fil des ans, ses créations ont été vues dans plus de 35 pays, 350 villes et près de 80 festivals internationaux, lui valant un rayonnement et une notoriété exceptionnels. Parmi les spectacles qui ont fait la renommée de la compagnie, notons Terre promise/Terra promessa (1989), L’histoire de l’oie (1991), Leitmotiv (1996) et Mémoire vive (2001).

Aujourd’hui, la compagnie ne cesse de s’affirmer sur la scène nationale et internationale notamment grâce à Warda (2016), coproduite avec le Rideau de Bruxelles, et ses deux créations jeune public, Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu (2014), coproduite avec le Festival Les Coups de Théâtre et la Salle Jean-Marc-Dion de Sept-Îles et Les Inventions à deux voix (2018).

Sa toute dernière création, Becoming Chelsea (2020) est une fiction inspirée de la figure ultra-médiatisée de Chelsea Manning et de l'affaire Wikileaks. Présentée au Théâtre Prospero du 25 février au 14 mars 2020.

Établie à Montréal, dans le quartier Villeray, la compagnie possède son propre lieu de recherche et de production qui abrite depuis 2011 le Théâtre Aux Écuries.

Projet artistique

Les 2 Mondes c’est la rencontre, au sein d’un même projet artistique, du jeune public et du public adulte, un carrefour où se marie la légèreté de l’enfance et de son imaginaire, avec les questions plus graves et parfois insolubles qui surgissent avec l’âge adulte. Faisant fi des étiquettes et des chapelles, la compagnie a, depuis toujours, fait le choix de s’adresser à tous en mettant de l’avant des univers hautement poétiques, portés tantôt par le texte et le jeu d’acteurs, tantôt par le théâtre d’objets, la musique ou l’image vidéo. Au cœur de cet éclectisme, une constante : un propos résolument humaniste qui, tel un fil rouge, fait la marque et la signature de la compagnie.

« Créer, c’est toujours parler de l’enfance. »
-Jean Genet

Possédant depuis 1995 son propre lieu de création équipé d’un studio d’enregistrement et de vidéo, de même que d’une salle de travail et de représentation, le LAB2M , la compagnie a développé au fil des ans une approche singulière en matière de recherche et d’exploration. Cette approche, basée sur un processus échelonné dans le temps, permet le développement en simultané des différents langages composant le spectacle tout en favorisant, à diverses étapes, le partage du travail en cours avec des publics invités.

Eric Jean

Eric Jean
© Pierre Manning

Eric Jean est sans l’ombre d’un doute l’un des metteurs en scène les plus estimés et les plus singuliers de sa génération. Sa nomination en 2004 au poste de directeur artistique et général du Théâtre de Quat’Sous, et le succès qui s’ensuit, sont d’ailleurs le reflet de la confiance que lui accorde un milieu qui le reconnaît rapidement comme un créateur audacieux et unique, dont l’apport artistique au théâtre québécois est considérable.

Metteur en scène prolifique et inventif, occasionnellement comédien, il est connu et apprécié pour sa grande implication auprès de la relève, tant dans l’enseignement qu’au niveau professionnel.

Mais c’est surtout avec sa méthode de création axée sur les improvisations dirigées, le travail en parallèle avec l’auteur et l’environnement scénique comme point de départ à la construction de ses spectacles qu’Eric Jean a fait sa marque et sa réputation. Les exemples les plus probants de cette technique, que le metteur en scène nomme « écriture vivante », sont certainement les fameux Hippocampe, écrit en collaboration avec Pascal Brullemans, et couronné du Prix de la critique en 2003 et Chambre(s) écrit cette fois-ci avec Pascal Chevarie en 2009. Suite au succès du premier, le metteur en scène est mis en nomination pour le prestigieux prix Siminovitch 2004 en figurant au nombre des cinq finalistes.

Parmi les autres mises en scène les plus marquantes de sa carrière, nommons Corps étrangers/Cuerpos extranos (2005), spectacle d’abord créé au Mexique et ensuite présenté au Québec, écrite en collaboration avec Pascal Brullemans, Opium37_ (2009-2011), écrite en collaboration avec Catherine Léger, S’embrasent, (2009-2017) pièce pour public adolescent de Luc Tartar, Le ventriloque (2012), de Larry Tremblay, Survivre (2013) d’Olivier Kemeid, Testament de Vickie Gendreau (2014), Variations sur un temps de David Ives (2015) et Le Joker (2016) de Larry Tremblay.

L’automne 2016 a marqué le début d’une nouvelle aventure pour Eric Jean puisqu’il a quitté la direction du Théâtre de Quat’Sous pour se consacrer davantage à la mise en scène, à l’écriture scénique et à la réalisation cinématographique.

Il fait ensuite une première incursion remarquée dans le milieu de la danse contemporaine en agissant comme dramaturge et metteur en scène du spectacle Dance Me / Leonard Cohen, de la compagnie BJM Danse.

Au printemps 2019, à l’invitation de Sébastien Harrisson, Eric Jean se joint à lui pour partager la direction artistique et générale de la compagnie de théâtre Les 2 Mondes. Ces deux créateurs, qui avaient collaboré à quelques reprises auparavant, allient leurs expertises afin de développer une signature conjointe où dramaturgie et vocabulaire scénique sont en parfaite synergie. Il est nommé Codirecteur général et Directeur artistique par intérim en juin 2022.

Parallèlement à ses nouvelles fonctions au sein des 2 Mondes, Eric Jean poursuit son rôle de Codirecteur artistique du Théâtre de la Ville à Longueuil, poste qu’il occupe depuis novembre 2021.

Historique

Historique
Daniel Meilleur, Monique Rioux et Michel Robidoux

1973-2013 : un projet artistique en constante évolution

C’est au début des années 70, dans la mouvance des collectifs de création, que Monique Rioux, France Mercille et Daniel Meilleur se rassemblent pour créer ce qui s’appelle alors La Marmaille. Comme son nom l’indique, la compagnie se consacre d’abord au théâtre jeunesse et son travail de création est aussi doublé d’un important volet d’intervention auprès des publics. Avec des propositions singulières et hors-normes, comme Cé tellement « cute » des enfants (1975), la compagnie s’impose d’emblée comme l’une des forces vives de la jeune création québécoise. À la même époque, la compagnie fonde, avec le Théâtre de l’Œil et le Carrousel, la Maison Théâtre.

À la fin des années 80, la compagnie, qui connaît un succès grandissant sur la scène étrangère, réalise sa première coproduction internationale avec le Teatro dell’Angolo de Turin; Terre promise/Terra promessa sera joué pas moins de 580 fois un peu partout à travers le monde. Compositeur attitré dès les premières années, Michel Robidoux se joint à la direction artistique en 1989.

Les années 90 sont marquées par une autre création au succès retentissant : L’histoire de l’oie de Michel Marc Bouchard qui sera jouée à 546 reprises et ce en français, en anglais, en allemand et en espagnol. Les spectacles de la compagnie touchant un public de plus en plus vaste, rejoignant à la fois le jeune public et le public adulte, la compagnie choisit aussi à cette période de changer d’appellation. La Marmaille devient alors Les 2 Mondes.

Puis à partir de 1996, avec la création du spectacle Leitmotiv, s’ouvre une veine d’exploration multimédia : le concepteur vidéo Yves Dubé se joint à l’équipe et l’image et la musique prennent une place grandissante dans les projets de création. Dans cette foulée, la compagnie choisit de se doter de son propre centre de production afin de pouvoir expérimenter les technologies qu’elle utilise et peaufiner ses créations. Suivront notamment, dans cette même veine, Mémoire vive (2001) et 2 191 nuits (2003), de même que Carnets de voyages (2008), un spectacle poétique qui pose un regard rétrospectif sur les nombreuses pérégrinations de la compagnie.

En 2009, la compagnie choisit de partager son centre de production et de diffusion avec un regroupement de jeunes compagnies rassemblées sous l’égide du Théâtre Aux Écuries.

En 2013, Daniel Meilleur, après quarante années à la barre des 2 Mondes, décide de tirer sa révérence et ses collaborateurs, Michel Robidoux et Yves Dubé, quittent aussi leurs fonctions. Alors que la compagnie se trouve à un moment charnière de son évolution, elle fait le pari audacieux de se réinventer en confiant sa direction artistique à un auteur. Le dramaturge Sébastien Harrisson dirigera Les 2 Mondes de 2013 à 2022 avec le soutien du metteur en scène Eric Jean, associé à la compagnie depuis 2019.

Découvrez la théâtrographie complète de la compagnie